Le Guinness Global Energy Fund est conçu pour fournir aux investisseurs une exposition mondiale au marché d’énergie. Le Fonds cherche à une appréciation du capital à long terme par des placements en actions cotées de sociétés actives dans l’exploration, la production ou la distribution de pétrole, de gaz naturel, du charbon, d’énergie nucléaire ainsi que les énergies renouvelables.

Nous croyons qu’au cours des vingt prochaines années, les effets combinés la croissance démographique, le développement de l’industrialisation mondiale et la diminution des réserves de combustibles fossiles vont augmenter le prix d’énergie. Le Fonds vise à profiter de cet environnement en investissant dans les entreprises qui possèdent les ressources énergétiques, ainsi que leurs prestataires de services et distributeurs.

Nous gérons des portefeuilles énergétiques depuis 1998. Nous investissons d’une manière long-only, et gérons un portefeuille qui comprend 30 positions équipondérées. Normalement 90% du Fonds est investi dans des entreprises avec une capitalisation boursière de plus de $1 milliard.


Récompenses
LIPPER_Fund Awards UK BEST FUND OVER 3 YEARS
Equity Sector Natural Resources
Guinness Global Energy Fund
Investment Europe awards BEST COMMODITY FUND
Guinness Global Energy Fund

En bref : pourquoi investir dans énergie ?

La demande d’énergie
La croissance démographique et l’augmentation de la richesse mondiale tirent la croissance incessante de la consommation d’énergies.
L’approvisionnent d’énergie
Malgré l’amélioration de l’approvisionnement d’énergie renouvelable, les combustibles fossiles resteront la source d’énergie prédominante du monde pour les décennies à venir. Cependant, l’âge du pétrole facilement extractif et à bas prix est terminé.
Les bénéfices des groupes énergétiques
La demande en hausse et l’épuisement des sources d’énergie à bas prix pousse le prix d’énergie plus haut. Cela va créer un environnement favorable pour les entreprises disposant des réserves, ainsi que leurs prestataires de services et distributeurs.
Énergie & l’inflation
Le prix d’énergie est un moteur important de l’inflation, ce qui rend les groupes énergétiques une couverture utile à long terme contre l’inflation. Si nous voyons l’inflation du dollar américain de 30-50% au cours de la prochaine décennie (c’est seulement 2,7 au 4,3% par an), il serait surprenant si les prix de pétrole et du gaz n’augmentent pas par un pourcentage comparable.

Les arguments pour l’énergie

“Plus de véhicules à moteur seront vendus au cours des 20 prochaines années qu’ont été vendus dans toute histoire de l’industrie automobile.”

La demande croissante d’énergie des pays en développement

La population mondiale croit à un taux de 1% par an, et il est prévu par l’ONU à croitre de 10% (1,5 milliard de gens) d’ici à 2030. Plus de 90% de cette croissance viendra de ses pays en développement. Les implications pour la consommation d’énergie sont profondes.

Plus de véhicules à moteur seront vendus au cours des 20 prochaines années qu’ont été vendus dans toute histoire de l’industrie automobile. La poussée de la demande pour l’électricité, les voitures et les produits de grande consommation dans les marchés émergents aura un impact significatif sur le bilan énergétique de la planète. La demande chinoise par habitant de pétrole n’a pas encore atteint celui de l’OCDE en 1950. Il y aura 20 ans de croissance implacable de la demande de pétrole alors que le parc de véhicules augmentera de 100 millions aujourd’hui à 400 millions en 2030, avec de nombreux autre pays à la suite derrière.

TLa hausse de la demande mondiale d’énergie devrait se poursuivre longtemps dans l’avenir. Il est probable que la majorité de cette demande sera satisfaite par des sources d’énergie traditionnelle comme le pétrole, le gaz naturel et le charbon.

La consommation de pétrole mondiale est actuellement à environ 90 millions de barils par jour, et continue d’atteindre de nouveaux sommets chaque année. Même pendant la récession mondiale de 2008/2009, la demande de pétrole dans les marchés émergents a continué à croitre. Nous pensons que, au cours des 10 prochaines années, une croissance de la demande mondiale de pétrole de 10-15 millions de barils par jour est très plausible.

L’approvisionnement peine à répondre à la demande

Alors que l’âge du pétrole facilement extractif et à bas prix arrive à son terme, le risque que l’approvisionnement d’énergie répond pas à ce qui est nécessaire au cours des prochaines années s’intensifie.

Un environnement favorable pour investir dans énergie

La combinaison de la demande croissante et d’approvisionnement inadéquate signale que le prix de pétrole et d’autres sources d’énergie augmentera au fil du temps. Cela créerait un environnement très favorable pour les entreprises disposant des réserves, ainsi que leurs prestataires de services et distributeurs.

Le Guinness Global Energy Fund cherche à capitaliser sur cet environnent. Nous revenons à une proposition clé : le pétrole et le gaz facilement extractif et à bas prix restent rares, et il semble raisonnable de croire que, comme ils deviennent plus rares, ils couteront plus cher que ce que nous avons vu jusqu’à ce jour. Nous croyons que les actionnaires des groupes énergétiques seront dûment récompensés.

Fund managers

Tim Guinness

Tim Guinness exerce les fonctions de président et responsable des investissements de Guinness Asset Management et Guinness Atkinson Asset Management (États-Unis) depuis leur création. Il a plus que 35 ans d’expérience d’investissement.

Il a fondé Guinness Flight Global Asset Management en 1987 et a été PDG (ou PDG conjoint) de 1987 à 1999 et gestionnaire du Fonds d’actions mondiales. Après Investec acquis Guinness Flight en 1998, il était président de la societe au cours de la transition, ainsi que le gestionnaire d’Investec Global Energy Fund.

En 2003 il a quitté Investec afin de fonder Guinness Asset Management, qui a été nommé le gestionnaire sous-traitance de l’Investec Global Energy Fund

Tim Guinness est diplômé en ingénierie de l’Université de Cambridge. Il a complété sa formation par un Master en gestion à la Sloan School du MIT, aux États-Unis.

Il est le cogestionnaire de Guinness Global Energy Fund et le cogestionnaire de Guinness Global Money Managers Fund.

Will Riley

Will Riley a rejoint Guinness Asset Management en mai 2007. Il est aujourd’hui cogestionnaire des fonds Guinness Global Energy Fund et Guinness Global Money Managers Fund.

Avant de rejoindre Guinness, Will Riley a travaillé auprès de PricewaterhouseCoopers durant six ans, initialement au sein de l’équipe londonienne Middle Market Assurance, puis en tant que spécialiste valorisation dans la division dédiée aux valorisations et à la stratégie.

Titulaire d’un Master en géographie de l’Université de Cambridge, il a également obtenu un diplôme d’expert-comptable en 2003.

Jonathan Waghorn

Jonathan Waghorn a rejoint Guinness Asset Management en Septembre 2013 et il est cogestionnaire de Guinness Global Energy Fund.

Il a 17 ans d’expérience dans le secteur d’énergie. Avant de rejoindre Guinness, il était technicien de forage pour Shell, puis conseiller d’énergie pour Wood Mackenzie, avant de devenir directeur de la recherche en actions du secteur d’énergie chez Goldman Sachs en 2000. Il a succédé Tim Guinness comme cogestionnaire d’Investec Global Energy Fund en 2008.

Processus d’investissement

Notre sélection de titres est entrainée 50% par l’approche top-down (le contexte macroéconomique) et 50% par l’approche bottom-up. L’approche top-down influence notre allocation à chaque sous-secteur, tandis que l’analyse bottom-up est conçue pour identifier les meilleures actions à remplir notre allocation sous-secteur. L’équipe de gestion utilise un mélange d’investissement de valeur et de croissance, avec une préférence pour la valeur.

Sous-secteurs clés
Pétrole et gaz intégrés Exploration et production de pétrole et de gaz
Équipement et services Sables bitumeux Canadiens
Raffinage de pétrole et de gaz L’énergie de pays émergents
Les producteurs de charbon Nucléaire

L’approche top-down

Nous effectuons une analyse indépendante et rigoureuse des moteurs fondamentaux des marchés de l’énergie (par exemple, l’approvisionnement et la demande de pétrole ; le comportement de l’OPEP, l’approvisionnement et la demande de gaz naturel ; le marché mondiale du GNL ; les marchés du charbon métallurgique et thermique). Cela nous permet de prévoir les prix de produits énergétiques et crée notre opinion top-down, qui façonne alors notre allocation sous-secteur.

La présélection
Qualité Retour sur investissement
Évaluation Valorisation relative d’HOLT
Bénéfices Révisions de prévisions de revenus
Mouvement de prix Mouvement de prix par rapport à ses pairs

L’approche bottom-up

L’équipe dispose d’un processus de sélection des titres discipliné. Nous examinons un univers d’environ 370 entreprises chaque semaine pour identifier les entreprises qui nous semble intéressant sur la base de valeur, retour sur investissement, sentiment vers les prévisions de revenus, et mouvement du prix à la hausse.

Due diligence

Nous réalisons le due diligence sur les idées résultant de la présélection afin d’établir si nous avons la conviction de détenir l’entreprise dans notre portefeuille. La majorité de due diligence comprend la modélisation financière détaillée.

La construction de portefeuille

Un portefeuille équipondéré

Le portefeuille se compose de 30 positions équipondérés. La plupart des positions comprend d’une seule action, mais certains sont divisés entre plusieurs actions, ce qui signifie que le portefeuille contient 40-45 titres en total. Notre construction de portefeuille équipondéré est conçue pour créer le meilleur équilibre entre le maintien d’une concentration et la gestion des risques. Elle impose aussi une discipline de vente structurelle : une position existante doit être vendue pour acheter une nouvelle.

Les pondérations sectorielles

Le Fonds ne suit pas aucun indice de référence dans sa pondération vers chaque sous-secteur. En particulier, il n’y a pas de restrictions par rapport à surpondérations ; la pondération vers les « supermajors » peut être zéro.

Le contrôle des risques

Le risque spécifique à chaque titre

Le risque lié à chaque titre dans le secteur d’énergie est généralement plus élevé que l’ensemble du marché. En construisant le Fonds de 30 actions équipondérées, nous évitons une exposition significative à une action individuelle.

L’exposition aux marchés émergents

La pratique normale est que l’exposition aux marchés émergents (par l’inscription à la cote officielle ainsi que l’exposition sous-jacente de l’entreprise) est limitée à 20% du Fonds.

Liquidité

Le portefeuille est liquide, avec 90% du Fonds normalement investi dans des entreprises qui ont une capitalisation boursière supérieure à 1 milliard de dollars américains.

La devise

Le Fond n’est pas couvert d’une perspective de devise. Cependant, grâce au fait que les investissements sous-jacents ont une exposition aux prix des produits énergétiques, ce fonctionne comme une couverture naturelle contre les fluctuations des devises.

Fonds Global Energy Fund date (fin de période) 30.06.2018
L’indice de référence MSCI World Energy Index date de lancement 31.3.2008
Base performance absolue (USD)

Merci de n’oublier pas que les performances passées ne constituent pas une indication des performances futures. La valeur de votre investissement peut évoluer à la hausse comme à la basse et peut être influencée par la fluctuation des devises et les conditions générales des marchés, et il se peut que vous ne récupériez pas votre capital de départ.

la performance cumulative (USD, %)
Parts E (Frais de gestion annuels: 0,75%) À ce jour 1 an 3 ans 5 ans Lancement de la stratégie (31.12.98) (1)
Fonds 8,99 29,16 4,73 -0,84 540,06
L’indice 5,66 25,03 18,30 15,55 314,67
la performance annualisée (USD, %)
Parts E (Frais de gestion annuels: 0,75%) 1 an 3 ans 5 ans 10 ans (1) Lancement de la stratégie (31.12.98) (1)
Fonds 29,16 1,55 -0,17 -2,32 10,26
L’indice 25,03 5,76 2,93 0,03 7,56
la performance d’année civile (USD, %)
Parts E (Frais de gestion annuels: 0,75%) 2013 2014 2015 2016 2017
Fonds -19,05 -27,57 27,87 -1,31 8,99
L’indice -10,95 -22,10 27,63 5,93 5,66
la performance d’année discrete (à ce jour)(USD, %)
Parts E (Frais de gestion annuels: 0,75%) 12 mois se terminant en: juin '14 juin '15 juin '16 juin '17 juin '18
Fonds 31,20 -26,82 -18,98 -2,55 24,04
L’indice 21,03 -18,89 -12,06 4,81 21,80

La source : Bloomberg & Guinness Asset Management, offre à offre, performance absolue

Notes

(1) Le passé est simulé (composite) antérieur au 31/03/2008, la date de lancement de ce Fonds. L’équipe d’investissement Guinness Global Energy gèrent fonds mondiaux d’énergie, utilisant la même méthodologie continuellement depuis Novembre 1998. Les retours sont calculés en utilisant un composite de l’Investec GSF Global Energy Fund (parts A) de 31/12/1998 au 29/02/2008 (géré par l’équipe Guinness jusqu’à cette date) ; le Guinness Atkinson Global Energy Fund (notre Fonds d’énergie inscrits à la SEC) de 01/03/2008 at 31/03/2008 (la date de lancement de ce Fonds) et le Guinness Global Energy Fund (parts B) depuis son lancement. Calculs de Guinness Asset Management. Tous les retours pour les périodes commençant après le 02/09/08 sont basés sur les Parts E du Fonds.

Perspectives

Jun '18

OPEC respond rationally to a tightening oil market

The Guinness Global Energy Team analyse the meeting held by OPEC on the 22nd June 2018

May '18

Mind the ‘non-OPEC oil supply’ gap

The Guinness Global Energy Team takes a look at Non-OPEC oil production

Apr '17

Energy equities as a good inflation hedge
The Guinness Global Energy team explains the case for energy equities as an inflation hedge

Feb '17

It’s about return on capital as much as it is about the oil priceThe Guinness Global Energy Team take a closer look at ROCE

Dec '16

OPEC announces first production cut in 8 yearsThe Guinness Global Energy Team assess OPEC’s recent agreement to cut production levels

Sep '16

Has OPEC just blinked?The Guinness Global Energy Team assess OPEC’s recent agreement to cut production levels

Dec '15

OPEC maintains market share strategy
The Guinness Global Energy Team assess the impact of OPEC’s decision to maintain their market share strategy at their December 2015 meeting.

Nov '15

Outlook for US oil production
The Guinness Global Energy Team provide a detailed update on how US oil production is being affected by lower oil prices and a few thoughts on how it could look at the end of 2015 and into 2016.

Oct '15

If it’s darkest before dawn, what time is it now?
Jonathan Waghorn puts a brutal summer for energy markets in its historical context, and analyses the future of the supply-demand mix.

Oct '15

VIDEO: Tim Guinness on the battered oil price
Tim Guinness reveals what is happening to the battered oil price, how long it will remain low and whether income investors should sell BP and Shell.

La Presse

Interactive Investor | Jul '17

Seven fund alternatives to equities and bonds
Dzmitry Lipski looks at the options available to investors as an alternative to equities and bonds

FE Trustnet | Mar '16

Prospects for oil
Oil has rallied recently and Jonathan Waghorn and Will Riley, managers of the Guinness Global Energy fund, argue it could recover further from here.

Investment Week | Feb '16

Iranian oil and oil price volatility
Jonathan Waghorn, Guinness Global Energy co-manager, warns that Iran’s entry to the oil market could delay the rebalancing of global oversupply, but rebalancing is coming nonetheless.

Investment Week | Oct '15

When will oil prices rebound?
In a Q&A with Investment Week, Guinness Global Energy co-manager Jonathan Waghorn explains why a supply/demand convergence is on the horizon.

Morningstar | Jan '15

Fund in focus: « An outstanding team »
« A highly experienced management team and prudent portfolio construction continue to make the Guinness Global Energy fund a strong choice for investors seeking exposure to the energy sector. »

Citywire | Dec '14

Stock picks amid oil price slump
Jonathan Waghorn picks out the stocks he is backing as oil prices fall to their lowest level in five years.

Investment Week | Sep '14

How ‘cheap and struggling’ oil majors can bounce back
Investment Week question manager Will Riley on the rally in energy equities.

Investment Week | Aug '14

Investment Week – What’s behind the turnaround in energy
Jonathan Waghorn says energy equities have underperformed for three years, and now could be an interesting entry point.

TRUSTNET | Jun '14

Funds to access the value in Energy
Trustnet’s John MacMahon identifies Guinness Global Energy as a top fund for accessing the value in Energy equities.

CNBC | Jun '14

Video: Is crude oil heading to $150?
Jonathan Waghorn discusses crude oil markets and portfolio holdings on CNBC.

The Daily Telegraph | Dec '13

VIDEO: “Oil stocks will outperform the FTSE 100”
Talking with The Daily Telegraph, Tim Guinness says stock prices are lagging the oil spot price – but they will catch up.

Investment Compass | Jun '13

VIDEO: Is now the time for Energy?
Tim Guinness talks with Investment Compass and considers why now might be a good time to consider investing in energy stocks.

Fund Strategy | Apr '13

Energy offers solid inflation hedge
Will Riley in Fund Strategy says the future for energy equities looks exciting as many are cheap and overlooked

Fiches d’information
Pour plus d’information sur les investissements actuels du Fonds, merci de lire la dernière fiche d’information: Anglais Français Allemand Italien
Faits clés
Date de lancement 31/03/2008
Cogestionnaires (date de debut) Tim Guinness (31/03/2008)
Will Riley (01/01/2010)
Jonathan Waghorn (09/09/2013)
Indice de référence MSCI World Energy Index
IMA secteur IMA Global
Structure OEIC (OPCVM)
Domicile Irlande
 
Frais de retrait 2% dans les 30 jours de l'achat
Devise de transaction US Dollar
Valorisations Chaque jour, 23h00 (heure de Dublin)
Heure limite des transactions 15h00 heure de Dublin
Clôture de l'année 31 Decembre
Administrateur Capita Financial Administrators (Ireland) Ltd
Dépositaire JP Morgan Bank (Ireland) plc
Catégories de parts
0,75% FGA 1% FGA 1,5% FGA
Devise USD GBP USD EUR USD GBP EUR
Accumulation ou Distribution Acc Acc Acc Acc Acc Acc Acc
Nom E X A D B C C EUR Acc
Commission de souscription 0% 0% 0% 0% 2% 5% 5%
Commission de gestion annuelle 0,75% 0,75% 1,00% 1,00% 1,50% 1,50% 1,50%
Frais courants 1,24% 1,24% 1,49% 1,49% 1,99% 1,99% 1,99%
Investissement minimum $10,000,000 £5,000,000 $200,000 € 100,000 $1,000 £1,000 € 1,000
Investissement minimum plateforme Les investissements minimums imposé par Guinness Asset Mangement n’applique pas. Les plateformes exercent leurs propres niveaux d’investissement minimums.
ISIN du Fonds IE00B3CCJC95 IE00B6XV0016 IE00B2Q91T05 IE00B3CCJB88 IE00B2Q91V27 IE00B3CCJ963 IE00BGHQF524
SEDOL du Fonds B3CCJC9 B6XV001 B2Q91T0 B3CCJB8 B2Q91V2 B3CCJ96 BGHQF52
Dénomination Bloomberg du Fonds GUINGEE ID GUINGEX ID GUINGEA ID GUINGED ID GUINGEB ID GUINGEC ID GUINCEU ID
Pays d’inscription UK, CH, FIN, FR, LUX, SGP (all classes); GER (A, B, D & E classes).

Code de pays

UK
le Royaume-Uni
CH
la Suisse
LUX
le Luxembourg
FIN
la Finlande
SGP
Singapour (professional only)
GER
l'Allemagne
FR
la France